• 22 Apr 19
  • Posted by Jagnani, Maulik
  • Education

Sommeil : comment les fuseaux horaires arbitraires affectent-ils négativement les résultats scolaires à long terme ?

Dans les discussions politiques sur l’éducation dans les pays en développement, l’un des sujets les plus négligés concerne les heures auxquelles le soleil se couche. Ces heures sont parfois fixées par des fuseaux horaires arbitraires et peuvent varier grandement d’un pays à l’autre ou au sein d’un même pays. L’auteur de cet article montre que les disparités concernant l’heure du coucher du soleil entraînent des différences à long terme dans le sommeil des enfants, ce qui en retour influence la répartition géographique des niveaux scolaires. Les politiques sur les fuseaux horaires, les heures de début des classes et la protection sociale ont toutes le potentiel d’améliorer les résultats scolaires.

L’éducation présente une vaste gamme d’avantages qui vont au-delà des accroissements de la productivité du marché de l’emploi. En effet, des améliorations dans l’éducation peuvent entraîner la baisse du crime, l’amélioration de la santé et l’accroissement de la participation au vote et à la démocratie. Par conséquent, l’amélioration des résultats en matière d’éducation pour les 40 % de la population du monde de moins de 25 ans constitue l’un des défis majeurs des décideurs politiques.

Dans les discussions politiques à cet effet, un facteur déterminant qui reste trop souvent négligé concerne l’heure à laquelle le soleil se couche. Celle-ci est parfois déterminée par des conventions arbitraires sur les fuseaux horaires et peut varier grandement à la fois d’un pays à l’autre et au sein d’un même pays.

Chaque soir, le soleil se couche dans l’Ouest de l’Inde plus de 90 minutes plus tard que dans l’Est du pays. En effet, l'heure de l'ensemble du pays est réglée sur l'heure standard indienne. En Chine, toutes les montres sont réglées à l’heure de Beijing, ce qui signifie que le soleil se couche trois heures plus tard à l’Ouest qu’à l’Est. Le soleil se couche au moins une heure plus tard à Madrid qu’à Munich car en en 1940, l’Espagne franquiste a réglé les horloges avec une heure d’avance afin qu’elles soient synchronisées avec celles de l’Allemagne Nazi, même si l’Espagne est géographiquement alignée avec la Grande-Bretagne, et non l’Allemagne.

De même, pour plusieurs raisons historiques, les horloges à divers endroits – notamment l’Algérie, l’Argentine, la France, la Russie, le Sénégal et le Sud-Soudan – sont réglées avec de l’avance sur leur temps (solaire) et le soleil se couche plus tard dans la journée. Mes recherches donnent la première preuve selon laquelle en produisant d’importantes disparités concernant le moment où le soleil se couche dans différents endroits, ces fuseaux horaires arbitraires permettent de déterminer la répartition géographique des niveaux d’instruction.

Dans les endroits où le soleil se couche plus tard, les enfants en âge scolaire cumulent moins d’années de scolarité en raison de la relation négative entre l’heure où le soleil se couche et le sommeil, et les conséquences du manque de sommeil sur la productivité. Les personnes qui ne vivent pas dans la pauvreté ajustent leur sommeil lorsque le soleil se couche plus tard ; les déficits de sommeil induits par le coucher de soleil sont plus importants chez les pauvres, en particulier lorsque les ménages font face à de graves problèmes financiers.

Étant donné que l’éducation est à la fois un facteur de croissance économique et un moyen de réduire les inégalités de revenus, ces résultats impliquent que l’heure du coucher de soleil associée à l’emplacement géographique pourrait contribuer à la pauvreté persistante et à l’aggravation des inégalités.

Heure du coucher du soleil, sommeil et rendement scolaire

À mesure que le soleil se couche et le ciel devient de plus en plus sombre, le cerveau humain libère la mélatonine, une hormone qui facilite le sommeil. Cependant, les normes sociales et le choix de politiques aux niveaux fédéral et national – par exemple, les heures de début des cours et du travail – pourraient imposer des heures de réveil qui ne varient par avec l’heure du coucher de soleil. Par conséquent, les enfants dorment moins dans les endroits où le soleil se couche plus tard. Si le sommeil renforce la productivité, le fait que le soleil se couche plus tard pourrait avoir des conséquences néfastes sur l’éducation.

Cependant, les conséquences d’un coucher du soleil tardif sur le rendement scolaire sont ambigües ; la manière à travers laquelle les enfants trouvent un compromis entre le temps de sommeil et d’autres utilisations du temps pourrait avoir des effets multiplicateurs ou compensatoires sur l’éducation. Si le sommeil rend l’apprentissage plus productif, le coucher de soleil tardif pourrait non seulement réduire le temps de sommeil, mais aussi rendre l’apprentissage moins efficace, réduisant ainsi le temps d’étude.

Inversement, un coucher de soleil tardif (plus de lumière de jour après l’école) fait qu’il est plus facile pour les enfants de réviser tout seuls leurs leçons le soir, en particulier dans les pays à plus faible revenu où l’accès à l’électricité est intermittent.

Les enfants dans les endroits où le soleil se couche plus tard dorment moins, étudient moins et cumulent moins d’années de scolarité.

En analysant les données d’une enquête de 1998-1999 sur l’utilisation du temps en Inde, j’ai trouvé que lorsque le soleil se couchait avec une heure de retard, le sommeil des enfants était réduit d’environ 30 minutes. Lorsque le soleil se couche plus tard, les enfants vont au lit plus tard, inversement, les heures de réveil ne sont pas régulées par les repères solaires.

Les enfants privés de sommeil sont moins productifs : le coucher tardif du soleil réduit le consacrés par les élève à leurs devoirs ou aux études, et accroît le temps qu’ils consacrent à leurs loisirs. Ce résultat est cohérent avec l’idée selon laquelle le sommeil augmente la productivité et accroît le rendement marginal des études pour tous les élèves.

J’examine également les effets à long terme du coucher tardif du soleil sur les résultats scolaires des enfants. J’utilise les données représentatives à l’échelle nationale provenant de l’enquête de démographie et de santé (2015) de l’Inde pour évaluer comment les résultats scolaires des enfants varient conjointement avec l’heure moyenne annuelle du coucher de soleil des localités Ouest et Est dans un district.

Je conclus qu’une heure de retard dans l’heure moyenne annuelle du coucher de soleil réduit les années de scolarisation de 0,8 an. Les enfants en âge scolaire dans les localités géographiques où le soleil se couche plus tard sont moins susceptibles d’achever leur éducation primaire et secondaire, ont moins de chance d’être inscrits à l’école, et ont les notes scolaires les plus faibles.

Comparaison entre l’Inde, la Chine et l’Indonésie

Pour montrer que ces résultats peuvent être généralisés, j’ai d’abord analysé les données de la Chine. En utilisant les écarts dans les heures moyennes annuelles du coucher de soleil dans les districts d’un État, j’ai découvert qu’une heure de retard dans l’heure moyenne annuelle du coucher de soleil réduit d’environ 30 minutes le temps de sommeil des enfants. Cela correspond à mes estimations pour l'Inde.

Pour corroborer les effets du coucher tardif du soleil sur les résultats scolaires des enfants, j’utilise l’enquête (2003) sur la démographie et la santé (DHS) de l’Indonésie, en m’appuyant sur un modèle de recherche fondé sur les frontières de fuseaux horaires à Kalimantan en Indonésie. J’ai découvert qu’une heure de retard dans l’heure moyenne annuelle du coucher de soleil réduit les années de scolarisation de 0,7 an. Une fois de plus, ce résultat est similaire à mes estimations concernant l’Inde.

La pauvreté explique pourquoi les familles ne parviennent pas à ajuster leurs calendriers de sommeil les jours où le soleil se couche plus tard

La durée de la lumière du jour est déterminée par les fuseaux horaires et est par conséquent prévisible selon les endroits et les saisons. Si le sommeil est important pour la productivité, pourquoi les ménages n’ajustent-ils pas leurs heures de sommeil en réponse au coucher tardif du soleil ? Ne peuvent-iles pas simplement adopter un horaire de sommeil régulier indépendamment de l’heure du coucher de soleil, réduisant ainsi les effets sur le capital humain ? Ou est-ce que les considérations financières et psychologiques associées à la pauvreté permettent d’expliquer pourquoi les familles ne parviennent pas à ajuster leurs horaires de sommeil lorsque le soleil se couche plus tard ?

Pour répondre à ces questions, j’ai analysé les différents impacts du coucher de soleil tardif sur le sommeil par facteurs de pauvreté (notamment l’éducation et les dépenses moyennes mensuelles) en Inde. La conséquence négative du coucher de soleil tardif sur le sommeil est d’au moins 25 % plus importante chez les ménages ayant un statut socio-économique modeste.

Pour savoir si cette différence reflète réellement l’influence de la pauvreté, j’ai limité l’échantillon aux ménages d’agriculteurs, et j’ai utilisé les écarts en matière de richesse pendant la période des récoltes. J’ai comparé les effets du coucher de soleil tardif sur le sommeil le mois précédent les récoltes, lorsque les ménages d’agriculteurs sont plus pauvres et à court d’argent, avec le mois suivant les récoltes, lorsqu'ils sont plus riches et possèdent plus de liquidités.

Pour les personnes ayant des contraintes formelles sur l'heure du réveil – les enfants en âge scolaire issus des ménages d’agriculteurs – la pauvreté pré-récolte explique environ le quart des effets du coucher du soleil sur le sommeil. Pour les personnes qui ne sont pas soumises aux contraintes en matière d'heure de début de travail – les adultes issus des ménages d’agriculteurs – l’ensemble des effets du coucher de soleil sur le sommeil est déterminé par la période pendant laquelle le ménage est pauvre, avant les récoltes.

Options politiques : fuseaux horaires, heures tardives de début des classes et programmes de protection sociale

L’analyse financière montre que l’Inde pourrait bénéficier de gains annuels en matière de capital humain de plus de 4,2 milliards d’USD (0,2 % du PIB) si le pays modifie sa politique de fuseau horaire et adopte une politique à deux fuseaux horaires : UTC+5 pour l’Ouest de l’Inde et UTC+6 pour l’Est de l’Inde. Toutefois, la synchronisation des horaires quotidiens à travers le pays peut présenter des avantages, et il faut faire preuve de prudence en proposant de modifier la politique de fuseau horaire existante sans effectuer une analyse coûts-avantages approfondie.

Par conséquent, j’explore deux autres interventions politiques qui pourraient atténuer les effets du coucher de soleil tardif sur les résultats scolaires des enfants : l’une concernant les heures tardives de début des classes, et l’autre sur les programmes de protection sociale.

J’ai conclu de façon suggestive que les heures tardives de démarrage des cours permettent aux enfants de compenser les heures tardives du coucher en se réveillant tard, et d’atténuer les effets du coucher de soleil tardif sur les résultats scolaires. De même, chaque année supplémentaire de participation au programme de subventions conditionnelles en espèces, MNREGA, réduit d’environ 5% l’impact du coucher de soleil tardif sur les notes des enfants .

 

 

Une version de cet article a été publiée pour la première fois sur le blog de la Banque mondiale.

 

Auteur:

Maulik Jagnani est un microéconomiste appliqué intéressé par les domaines de l’économie du développement, de l’économie de l’environnement et de l’économie du travail.